Categories:

Tags:

Responsable du pôle dédié à la création digitale au sein de NEOS-SDI, Lynda Da Silva multiplie les challenges au quotidien. Elle a accepté de se prêter au jeu des questions réponses du WIT France. Retour sur son parcours inspirant, son enthousiasme et son énergie communicative !

Pourriez-vous résumer votre parcours ?

J’ai eu un parcours atypique, « artiste en herbe » depuis toute petite et très clairement du côté littéraire de la force, je me suis naturellement orientée vers un cursus arts et lettres… cursus très riche intellectuellement parlant, mais avec très peu de perspectives pro. Quand j’ai réalisé que je ne serais pas le nouveau « Picasso » de ce siècle … j’ai réfléchi à une reconversion et je suis tombée presque par hasard sur le webdesign qui faisait ses premiers pas en 1999.

J’ai eu la chance incroyable que Dégriftour (racheté par Last minute.com ensuite) un des leaders français du voyage sur Minitel (eh oui !!) m’offre mon premier passeport vers UX-UI ET un terrain de jeu formidable, avec de belles opportunités d’évolution.

Comme je ne fais rien dans le même sens que tout le monde. De l’annonceur, je suis allée en agence, puis en cabinet conseil avec une montée en compétences en transformation digitale et je suis revenue à mes fondamentaux : le terrain, les challenges, les projets en équipe..

Aujourd’hui, je suis responsable du pôle dédié à la création digitale au sein de NEOS-SDI où nous accompagnons nos clients sur l’ensemble des problématiques de création digitale : Stratégie et idéation, Expériences digitales (UX-UI) et Vidéo (motion et film).

La création digitale n’est pas une évidence, il faut être créatif au sens propre et figuré, être à l’écoute, accepter de se réinventer et trouver un espace de création au milieu de la contrainte…et je pense que c’est une appétence plus présente chez les femmes.

Revenons à votre métier, quelles sont, selon vous, les qualités requises et compétences ?

Je pense que les qualités requises pour ce type de poste sont :

  • L’écoute
  • La sensibilité
  • Le pragmatisme
  • Le leadership

… et surtout l’enthousiasme !!

Un recrutement, c’est toujours un coup de cœur porté par l’énergie, le potentiel et l’expertise que l’on perçoit dans la personne avec qui on échange. Depuis quelques années, dans mon équipe je suis entourée quasi exclusivement de femmes, très certainement parce qu’elles sont plus souvent pourvues de ce type de qualité.

Travailler dans le numérique, la tech peut faire peur aux femmes. Selon vous, pourquoi n’y a-t-il pas plus de filles et de femmes dans l’IT ?

Ce sont des métiers très masculins et évoluer dans un environnement où il y a plus d’hommes que de femmes peut être rebutant de prime abord.

D’autre part, la visibilité sur le champ des possibles est relativement réduit en réalité. Je pense que la sensibilisation autour des métiers du digital devrait s’ouvrir sur la diversité des métiers qui se créent tous les jours et ne pas se limiter à quelques métiers comme développeur, directeur artistique, chef de projets… L’entreprise fait découvrir des passions, c’est pourquoi je pense qu’il faudrait animer des ateliers avec les élèves de collège, de lycée, d’université pour leur ouvrir les chakras 😉

Auriez-vous quelques conseils à donner aux filles, aux femmes qui souhaiteraient embrasser une carrière dans le digital ?

Mes conseils sont simples :

  • Pas d’autocensure, ne pas hésiter à assumer ses différences de filles car c’est justement ce qui fait la différence et enrichit le quotidien
  • Assumer son leadership sans se justifier malgré les difficultés à s’imposer dans milieu masculin
  • Rester fidèle à ses convictions

Alors donnez-nous quelques clés du succès ?

  • Expérimenter
  • Explorer
  • Pousser les portes

Et quelques idées de métier qui se créent ?

Les métiers autour de la création digital restent globalement les mêmes : UX-UI designer, Webdesigner, Lead conseil, Lead studio créatif, Facilitateur graphique, Directeur artistique, Motion designer… ce qui change c’est la couleur que l’on donne à son travail.

S’il existe un ensemble de prérequis et de compétences pour être UX-UI Designer, ce sont les rencontres, les projets, les convictions, les partis-pris… qui construisent un parcours, lui donne sa richesse et sa force.

Merci Lynda pour ce portrait riche et très inspirant !

« Ce témoignage très personnel de ta carrière démontre ton évolution et si j’ose dire ton épanouissement dans une activité qui initialement ne te paraissait pas un choix naturel illustrant bien la diversité des compétences requises dans les métiers du digital, qui laisse une place certaine à la diversité des talents et à l’expression de qualités dites parfois « féminines ». J’aime à penser qu’il inspirera beaucoup de jeunes filles étudiantes et ou de femmes en reconversion » Karima Moudoub, WIT France.

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *